QUI.png
QUE FAISONS.png
BENEVOLE.png
EPICERIE.png
SOUTENIR.png
PRESSE.png
MANI2.png
CONTACT.png
BULLES.png
RECTANGLE NOIR SAUMON.png
 
QUI SOMMES NOUS.png
Pic 1 traitement.jpg

Feed the culture asbl est une plateforme citoyenne née en mai 2020 en plein pendant la crise COVID-19. A cette époque, un groupe de professionnelles de la culture  (artiste, organisatrice d’évènements culturels, employée d’une fédération professionnelle,…) partent du même constat : il n’existe pas de véritable soutien régulier, gratuit et surtout sans conditions pour le secteur culturel et évènementiel en région bruxelloise durant la pandémie.

Nous courrons à un désastre : des travailleur.euse.s en grand danger de précarité.

Il faut agir. Mais dans quel domaine ?

N’étant pas des professionnel.le.s de l’action sociale, la nourriture était le plus facile à gérer et à obtenir. En 3 semaines, la première distribution est mise sur pied. Feed the culture est né.

 

En octobre 2020, Feed the culture s’est constitué en asbl (association sans but lucratif) composé de 3 administrateurs tous et toutes professionnels de la culture.

 

Nous sommes aidé.e.s quotidiennement pas des bénévoles (photographe, régisseur, chanteuse, peintre, employée de théâtre, étudiant en cinéma,…) qui sont l’énergie et la force vitale de notre action. Sans eux et sans elles, pas de distribution hebdomadaire.

 

Notre association a été créée par des professionnel.le.s des Industries Culturelles et Créatives pour d’autres professionnel.le.s des Industries Culturelles et Créatives.

Notre action est clairement politique. Nous rendons visible les invisibles : nos collègues, nos partenaires, nos ami.e.s.

 

FTC a été localisé en 3 endroits, chaque fois des espaces à occupation temporaire :

  • À SEEU, hangar de mai à juillet 2020 (Ixelles)

  • À SEEU, bâtiment F de juillet 2020 à avril 2021 (Ixelles)

  • A Chassart, d’avril 2021 à novembre 2022 (Forest.)

 

FTC se veut indépendant : nous ne sommes récupéré.e.s par aucun parti politique, ni par aucune fédération professionnelle, ni aucun syndicat.

En revanche, nous sommes soutenu.e.s financièrement par des dons privés et par des subsides (voir la liste de nos partenaires) et nous recevons des denrées alimentaires par d’autres associations de distributions alimentaires.

 

Nous poursuivrons ce travail tant que cela sera nécessaire au-delà de la crise Covid.

 
QUE FAISONS NOUS.png

Feed the culture met en place une distribution alimentaire pour les travailleurs et travailleuses des Industries Culturelles, Créatives et Evènementielles de la région bruxelloise.

 

Chaque semaine, le samedi, une épicerie sociale est mis en place constituée à 98% d’invendus alimentaires. Viande, pain, yaourt, fruits et légumes frais, riz, gâteaux,… sont collectés, sauvés des poubelles, triés, et redistribués.

 

Comment cela fonctionne ?

Les travailleurs et travailleuses des Industries Culturelles, Créatives et Evènementielles peuvent s’inscrire chaque début de semaine (lundi et mardi) au formulaire d’inscription en ligne.

Là ils indiquent les informations sur leurs profils, leurs mails et le nombre de personnes dans le ménage.

Le mercredi ou le jeudi, Feed the culture envoie un mail pour indiquer si la personne peut se rendre ou non à la distribution du samedi qui suit. Si la réponse est positive, il sera indiqué un shift horaire à respecter accompagné d’informations pratiques (adresse, modalités,….)

Le bénéficiaire se rend le samedi dans nos locaux à l’heure indiquée et iel pourra faire ses courses dans un parcours déterminé. Des bénévoles seront là pour lea servir et lui proposer des produits.

 

Est-ce payant ?

Non, la distribution est entièrement gratuite.

 

Proposez-vous un colis alimentaire ?

Non, Feed the culture est une épicerie sociale. Nous ne proposons pas de colis alimentaire. Nous n’imposons aucune denrée alimentaire.

Nous mettons sur pied chaque semaine un vrai supermarché avec des rayons épicerie, yaourt, viandes, surgelés, fruits et légumes frais,… tous les produits sont visibles. Nous essayons que l’ensemble soit attrayant, varié, le plus frais et le moins transformé possible, avec des produits bio et vegan quand c’est possible. Chaque bénévole est responsable d’un rayon durant la distribution et propose une variété de produits au bénéficiaire qui peut accepter ou refuser le produit selon sa convenance ou ses goûts alimentaires.

 

Faut-il être du secteur de la culture ou évènementiel pour venir à votre distribution ?

Oui, absolument. Nos distributions sont réservées et uniquement réservées aux professionnel.le.s des Industries Culturelles, Créatives et Evènementielles.

L’appellation est normée. Il faut faire partie des secteurs suivants :

  • Arts de la scène

  • Mode et design

  • Arts visuels et graphiques

  • Livres et édition

  • Patrimoine et architecture

  • Artisanat d’art

  • Audiovisuel

  • Archives

  • Évènementiel.

N’est pas considéré comme professionnel.le un amateur de peinture, une personne qui prend des cours de céramique le week-end ou une chanteuse amateure occasionnelle. Nous parlons bien de professionnel.le.s.

 

Où trouvez-vous vos invendus alimentaires ?

Nos invendus proviennent de différentes sources : supermarchés partenaires, autres associations de distributions alimentaires, restaurateurs, particuliers, producteurs agro-alimentaires,… Il faut toute une chaine importante pour avoir assez de nourriture chaque samedi à proposer.

 

Et que faites-vous de ce qu’il vous reste de votre distribution ?

Tout ce qui peut se garder pour la semaine suivante est mis dans notre stock (produits secs, conserves, produits d’hygiène, sauces, huile,…), une autre partie est congelée (viandes, charcuterie, pains,…) et enfin tout ce qui ne peut être ni congelé, ni gardé est donné à d’autres associations et actions citoyennes d’aide aux migrants, familles en difficulté, publics précaires,…

Rien n’est donc jeté.

 

Que voulez-vous pour demain ?

A l’avenir, nous souhaitons poursuivre cette action tout d’abord en y ajoutant plus de produits d’hygiène, de beauté et d’entretien pour la maison, puis en s’assurant une coordination avec un.e employé.e payé.e à l’année et enfin en s’installant dans nos locaux de façon durable.

Pour toutes ces actions, nous avons toujours plus besoin de dons et de subsides.

 

Pensez-vous ouvrir vos distributions à un public plus large ?

Non, ce n’est pas la mission de Feed the culture. Comme son nom l’indique, nous souhaitons nous concentrer uniquement sur ce public. Notre distribution est la seule du genre dans toute la Belgique.

Le secteur de la culture et de l’évènementiel a été très impacté par la crise COVID et est de par sa nature un secteur précaire. Il l’était avant la pandémie et ne fait que s’accroitre avec le temps. Pour nous, il est important de mettre l’accent sur ce public en particulier.

ligne logos unfold.png
 
DEVENIRBENEVOLE.png

Feed the culture fonctionne uniquement grâce aux bénévoles. Nous avons besoin de bénévoles chaque semaine.

Nous avons besoin de 2 types de bénévoles :

  • Bénévole véhiculé : voiture aux sièges rabattables pour aller chercher régulièrement ou de temps en temps des invendus alimentaires en région bruxelloise (quelques excursions en Wallonie sont possible)

  • Bénévole non véhiculé : pour la préparation et la distribution alimentaire du samedi dans nos locaux à Forest (horaire total de la distribution : entre 9h et 5h, possibilité de faire des shifts de bénévolat de 3 heures.)

 

Nous cherchons des personnes débrouillardes, en bonne forme physique, souriantes, aimant le travail d’équipe et le travail manuel.

Évidemment, nous cherchons plus des personnes qui vont s’investir durablement au sein de Feed the culture plutôt que de venir une seule fois.

 

Team building à Feed the culture, passez votre chemin. Nos distributions ne sont ni des faire-valoir, ni pour des entreprises en mal de b-a.

 

Intéressé.e, motivé.e et besoin d’infos : feedtheculture@bruxxel.org

 
EPICERIE SOCIALE.png
Pic 2 traitement rose.jpg

S'inscrire à notre épicerie sociale

Comment faire ?

Pour venir à notre distribution alimentaire réservée aux travailleurs et travailleuses des Industries Culturelles, Créatives et Evènementielles, il faut impérativement :

  • S’inscrire via le formulaire d’inscription

  • Recevoir dans les jours qui suivent un mail de confirmation avec un shift horaire (l’adresse de la distribution, les modalités, informations pratiques,… y seront détaillés.)

 

Quand et où la distribution alimentaire a-t-elle lieu ?

Tous les samedis entre 11h et 13h30 dans nos locaux : avenue Van Volxem 400 à 1190 Forest.

 

Mon inscription ne marche pas ?

Si vous n’avez pas reçu de mail de confirmation, malgré votre tentative d’inscription, envoyez-nous un mail à : feedtheculture@bruxxel.org

 

Dois-je m’inscrire chaque semaine ?

Oui, tout à fait. Il n’est pas possible de réserver pour plusieurs semaines d’affilées.

Chaque semaine il faut s’inscrire lundi ou mardi via le formulaire d’inscription et attendre le mail de confirmation avec le shift horaire indiqué.

 

Je suis vegan, flexitarien, végétalien, allergique au gluten, … est-ce un problème ?

Pas du tout. Nous essayons au maximum de proposer une large variété d’aliments qui puissent convenir à tous et à toutes. Si nous n’avons pas toujours des produits spécifiques pour des régimes alimentaires particuliers, nous compensons en donnant plus de produits que nous avons à ce moment-là.

 

Est-ce payant ?

Non, la distribution est entièrement gratuite.

Les règles d’inscription

  • Venir à la distribution sans être inscrit n’est pas possible.

  • Seule 1 personne par foyer peut prendre de la nourriture (les inscriptions multiples pour 1 seul et même foyer sont interdites)

  • Les échanges de places pour la distribution sont interdits

  • En cas d’absence, il est possible de venir à la place d’un bénéficiaire inscrit. Bien stipuler que à l’accueil que l’on vient à la place de quelqu’un

  • Prévenez-nous en cas d’absence à feedtheculture@bruxxel.org ou par message Facebook.

 

Les règles de la distribution

  • Prends ton e-mail de confirmation avec toi

  • Munis-toi de sacs et/ou d'un chariot pour faire tes courses

  • Viens masqué.e (c'est toujours obligatoire)

  • Viens seul.e (même si tu es inscrit.e pour plusieurs portions)

  • Sois le plus ponctuel possible

  • Les poussettes sont interdites dans l'enceinte de l'épicerie, il faudra les laisser à l'entrée.

  • Les mineurs d’âge peuvent venir mais sous la surveillance d’un.e adulte

 
NOUS SOUTENIR.png

Feed the culture a besoin de soutien financier.

Pour quoi faire ?

  • Payer nos 2 contrats étudiant.e.s (administration/communication et coordination opérationnelle.)

  • Payer le loyer de notre local

  • Payer l’enlèvement des poubelles par Bruxelles-propreté

  • Payer le matériel nécessaire à la distribution : produits d’entretien, sachets, sacs poubelles…

  • Payer la location d’une camionnette

  • Rembourser l’essence de nos bénévoles

  • Acheter des produits secs type pâte, riz, lentille, semoule… et du lait, œufs, céréales, pâte à tartiner, boissons… que nous n’avons jamais ou quasiment en invendus alimentaires

  • Acheter quand c’est nécessaire un frigo, un congélateur, un meuble de rangement…

Vous pouvez faire un don sur le compte de notre asbl* en utilisant les coordonnées suivantes :

 

Feed the culture asbl
BE85 5230 8124 0306
Triodos Bank.
code BIC : TRIOBEBB.

 

*Non déductible de vos impôts

 
REVUE DE PRESSE.png

" Feed the Culture, où la crise se matérialise dans les ventres vides"

"Une épicerie solidaire créée pour les travailleurs de la culture et de l’événementiel en détresse."

"Une banque alimentaire vient en aide aux travailleurs de l'événementiel et de la culture."

BULLES.png
 
MANIFESTE.png
MANIFESTE SAUMON.png
MANIFESTE BORDERS.png
NOUILLES.png

Nous, artistes, opérateur.trice.s culturel.le.s, travailleur.euse.s de la culture et des Industries Culturelles et Créatives, simples citoyen.nes, pouvons observer depuis maintenant deux mois que la précarité de nos collègues ne fait qu’empirer. Nous étions déjà, avant cette crise, dans le système D pour nos exercer nos métiers et avoir une vie décente, nous sommes passés au système F ou G.

 

Cette situation est insupportable.

Nous avons pris la décision d'agir et de tenter d'organiser une forme de solidarité afin de soutenir concrètement les personnes qui travaillent et vivent de ce secteur. Nous pensons aussi adresser un signal fort aux autorités politiques de notre pays : la culture est là, bien vivante mais en souffrance et celles et ceux qui la font vivre demandent de l'aide, de la considération, du respect et de l'écoute.

 

Pourquoi aider uniquement ce secteur alors que c’est toute notre société qui est impactée par ce séisme ? Notre objectif n’est en aucun cas de diviser davantage une société déjà morcelée. Mais nous pensons que si chaque secteur s'organise à son échelle (et la nôtre est déjà immense), les initiatives vont se multiplier, s'inspirer les unes des autres et faire tache d'huile.

 

Par ailleurs nous n’exerçons aucune forme de « contrôle » de nos bénéficiaires. Aucun papier, documents, statuts d’artistes n’est demandé. Nous estimons que les personnes du secteur des ICC ne sont pas supérieures aux autres mais parce que nous connaissons ce milieu et qu'une aide ciblée nous parait judicieuse.

 

Nous sommes des travailleurs.euses de la culture, vivant et travaillant à Bruxelles. Nous ne dépendons d’aucun parti politique, nous ne prêchons pour aucune paroisse, nous avons simplement le désir de soutenir nos collègues et partenaires dans ce quotidien bien difficile.

 

La culture fait partie intégrante de notre société et de nos quotidiens.

Nous veillons et nous veillerons à ce qu’elle le reste.

 

Feed the culture Brussels

Mai 2020

CONTACT.png
 

Pour:

  • Proposer des invendus alimentaires (frais, surgelés, sec) et des produits d’hygiène de première nécessité

  • Proposer des produits alimentaires (frais, surgelé, sec)

  • Proposer un nouveau local en région bruxelloise (200 à 300 m2) à partir de novembre 2022

  • Demander une interview

Une seule adresse: feedtheculture@bruxxel.org

  • Facebook